Capital

Valse des étiquettes : pourquoi les prix sont-ils devenus fous ?
Durée : 1h 51min
Déstockeurs alimentaires : comment font-ils pour casser les prix ?
Noz, Stokomani, Action, Frais Malin... ces noms vous disent quelque chose ? C'est normal ! Car vous êtes de plus en plus nombreux à faire vos courses dans l'un de ces 3 000 magasins de déstockage présents dans toute la France. Ces cinq dernières années, les principales enseignes ont vu leur chiffre d'affaires bondir de 60%. Ce sont les temples des bonnes affaires ! On y trouve toutes sortes de produits du quotidien vendus de 20 à 75% moins chers qu'en supermarché. Des produits d'hygiène, de beauté mais aussi des produits frais ! Viande, fruits, yaourts, jus de fruits… ils sont vendus jusqu'à quatre fois moins chers que dans les rayons de la grande distribution. Et pourtant, ce sont les mêmes produits, les mêmes marques ! Alors comment est-ce possible ? D'où viennent ces produits ? Et peut-on leur faire confiance ? Mais la grande distribution ne compte pas se laisser faire. Pour récupérer sa clientèle partie faire des bonnes affaires chez les déstockeurs, elle commence à faire elle aussi du déstockage, dans ses propres hypermarchés ; des linéaires entiers de produits affichés à prix minis, toute l'année. Cela suffira-t-il à retenir les clients de plus en plus tentés par les déstockeurs ?

Coupons de réduction : les secrets bien cachés de ces promos
« deux pour le prix d'un », « 30% de réduction », « satisfait ou remboursé » : impossible de faire le tour d'un supermarché sans se voir proposer des dizaines d'offres promotionnelles sur les produits. En 2017, le montant des remises n'a jamais été aussi élevé : 3,2 milliards d'euros soit, en moyenne, 115 euros redistribués par foyer. Parmi toutes ces promos, l'incontournable bon de réduction. Cette année, 3,5 milliards de coupons ont été édités. Un coût pour la marque mais une façon de vous faire découvrir ses nouveaux produits avec l'espoir de vous faire payer le prix fort le coup d'après. En moyenne, pour 1 euro investi, les marques récupèrent 2,96 euros de chiffre d'affaires supplémentaires. Mais depuis quelques années, votre smartphone s'y met aussi : il vous propose des coupons de réduction digitaux. Et pour vous proposer les bons coupons sur les bons produits, ceux qui vous intéressent, les marques utilisent des nouvelles technologies pour traquer toutes vos habitudes de consommations, même les plus intimes.

Valse des étiquettes : êtes-vous sûr de payer le bon prix ?
Ne pas payer le même prix du billet que votre voisin de fauteuil dans un avion ou un train, vous connaissiez… Mais désormais, chez le coiffeur aussi, c'est nouveau ! Et ce n'est qu'un petit aperçu : vous ne le savez pas forcément, mais aujourd'hui les prix des produits ou services que vous achetez varient sans cesse. Pourquoi et comment une telle valse ? Vous allez enfin comprendre pourquoi on n'y comprend plus rien aux prix ! La plupart de vos produits du quotidien - jambon, lessive ou eaux minérales - subissent des variations de jour en jour, parfois à la hausse, parfois à la baisse. Et sur Internet, c'est encore plus la folie : Amazon change ainsi ses prix deux millions de fois par jour et ses concurrents sont à l'affût pour réagir au plus vite. Quel intérêt et à qui cela profite-t-il ? Est-ce vraiment légal ? Avec quelles armes les experts du prix se battent-ils ? Et si vous vous sentez perdu dans cette jungle des prix, pas de panique : les « shoppers » - des internautes pros du web - scrutent en permanence les bonnes affaires pour vous aider à les saisir juste à temps.
Retour à la navigation