Enquête exclusive

Californie : la French Connection du cannabis
Durée : 1h 14min
Avec la légalisation du cannabis récréatif depuis le 1er janvier 2018, la Californie est devenue le premier marché au monde avec plus de cinq millions de consommateurs réguliers. Rien que cette année, le chiffre d'affaires prévu est de quatre milliards de dollars ! Un marché considérable dans lequel les Français, considérés comme des experts, occupent les premiers rangs.

Petit-fils de viticulteur bordelais, Julien s'est reconverti dans le cannabis. Le jeune homme a installé sa plantation « indoor » dans un hangar ultra-sécurisé de South Central, un quartier chaud de Los Angeles. Il y cultive un cannabis de haute qualité qu'il revend au prix fort à des dispensaires légaux. Chacune de ses récoltes est achetée avant même d'être produite.

Sur les bords du Pacifique, à Santa Barbara, se sont développées les plus grandes fermes de production intensive de cannabis. Benjamin, jeune businessman français, a monté une société de recyclage des déchets de cannabis. Il récupère les pieds, les tiges et même les feuilles pour les transformer en papier, en textile ou en jus extra frais.

Au nord de la Californie, dans « le triangle émeraude », il y a des fermes légales, mais aussi illégales. Jean est chargé de recruter les saisonniers, dont de nombreux Français, qui récoltent le cannabis. Un travail ingrat mais très rémunérateur (700 dollars par jour). Pour ce travail, Jean encaisse jusqu'à 16 000 dollars de commission. Il est aussi à la tête d'une ferme cachée en pleine forêt qui produit près d'une tonne de cannabis par an. Habitué à naviguer en zone grise, Jean s'est fait sa place dans le cercle fermé des cultivateurs californiens.

Enfin, à Oakland, près de San Francisco, le roi du haschich est français. D'origine niçoise, « frenchy » Cannoli produit dans un laboratoire ultra sophistiqué un haschich incomparable grâce à des techniques ancestrales apprises au Népal. Associé avec un cultivateur américain et un généticien français, il a formé la « French Connection », une équipe d'experts parmi les plus écoutées et respectées dans le monde. « Frenchy » Cannoli sensibilise désormais les autres cultivateurs à la notion de « terroir » dans des conventions internationales où se retrouvent les professionnels de l'industrie. Pour lui, « le triangle émeraude » californien peut être au cannabis ce que la région bordelaise est au vin.
Retour à la navigation