Enquête exclusive

Hambourg : l'extravagante Venise du Nord

Durée : 55min
Deuxième ville d'Allemagne, Hambourg attire 15 millions de touristes par an, bien plus que Berlin ou Münich. Surnommée la Venise du Nord, avec ses canaux bordés de demeures luxueuses et son port, l'un des plus modernes du monde, Hambourg est aussi célèbre pour ses quartiers sulfureux, son sens de la fête et ses personnalités locales hors normes.

Issu de l'une des familles les plus riches d'Allemagne, Frank Otto est un milliardaire atypique. Avec ses cheveux longs, son look de star hollywoodienne, il aime, à 62 ans, s'afficher aux côtés de jeunes mannequins. Depuis son sublime hôtel particulier (1 000m²) au cœur de la ville, il dirige un groupe de médias, mais c'est aussi un touche-à-tout qui a investi dans l'art, la musique et même le football. Il a notamment sauvé de la faillite le FC Sankt Pauli, un club de foot qui joue en deuxième division et qui n'a jamais rien gagné de son histoire, mais dont tous les matchs se jouent à guichets fermés. C'est le seul club au monde dont les statuts spécifient qu'il est antiraciste, anti-homophobe, antifasciste. Il revendique 11 millions de supporters à travers le monde, dont 30% de femmes. L'emblème du club : un drapeau pirate avec une tête de mort sur fond noir. Sven, un ex punk, est le régisseur du club ; nous le suivons un jour de match. Nous découvrons aussi comment ce club très riche soutient la vie du quartier et la solidarité entre ses habitants, où ici le non-conformisme est la règle.

Car Sankt Pauli est un quartier qui ne ressemble à aucun autre. Traversée par la sulfureuse avenue Reeperbahn, considérée comme l'avenue de tous les péchés, le quartier abrite de nombreux lieux de fête et même des maisons closes (légales en Allemagne), concentrées dans la rue Herbertstrasse, interdite aux femmes non prostituées. Nous avons rencontré Thorsten Eitner, le gérant du Pink Palace, un établissement de 5 étages avec 54 chambres, louées 100 euros par jour à des professionnelles.

Dans le quartier, il y a aussi un cabaret transformiste très célèbre, le Olivia Show Club, du nom de Olivia Jones, 52 ans, 2 mètres 07, de son véritable nom Oliver Knöbel, la star des Drag Queens en Allemagne. Personnalité haute en couleurs, Olivia a même été invité au Parlement allemand en tant qu'ambassadeur des valeurs de tolérance et d'ouverture de Hambourg.

Le week-end, à Sankt Pauli, c'est la fête 24 heures sur 24, avec parfois les inévitables débordements (bagarres, trafics, alcool). Nos équipes ont pu suivre nuit et jour l'une des brigades du commissariat de la Reeperbahn, qui gère les problèmes liés aux milliers de fêtards qui débarquent dans le quartier.
Retour à la navigation