Enquête exclusive

Voyage dans l’un des États les plus autoritaires de la planète

Durée : 57s
Immense pays d'Asie Centrale et ex-république soviétique, le Kazakhstan est l'une des pires dictatures de la planète. Répression violente de manifestations, détournement d'argent public, emprisonnement d'opposants politiques, censure de la presse, etc. Rien ne semble arrêter les ambitions tyranniques et mégalomaniaques de Noursoultan Nazarbaïev, le dictateur au pouvoir depuis trente ans.

Celui qui se présente comme le « Père de la Nation » vient d'abandonner son poste de président, mais il continue d'exercer le pouvoir en sous-main. Il s'est fait élire, à vie, chef du conseil de sécurité ; un organe tout-puissant qui contrôle les forces de l'ordre et l'armée. En son honneur, le pays vient même de changer le nom de sa capitale : Astana a été rebaptisée de son prénom… « Noursoultan » !

Au milieu des steppes, la capitale est sortie de terre en quelques années. Les équipes d'Enquête Exclusive s'y sont rendues pour dévoiler les folies architecturales exigées par le dictateur. Nous avons suivi une famille kazakhe qui visite les monuments à sa gloire, un peu partout dans la capitale, comme cette tour de cent mètres de haut avec l'empreinte en or de sa main droite au sommet.

Mais derrière les sourires de façade se cache une tragédie, celle d'un peuple contraint au silence, muselé par un régime autoritaire et constamment surveillé. Nous démontrerons avec des documents inédits la corruption de l'État et l'enrichissement du clan au pouvoir. Réfugié en France, Mukhtar Ablyazov est le principal opposant politique du dictateur. Il affirme avoir fait l'objet de plusieurs tentatives d'assassinat. Les services secrets kazakhs surveillent de près ceux qui essaient de dévoiler la face sombre du régime. Pendant notre enquête, notre équipe a été plusieurs fois suivie, notre journaliste interpellé et jugé par un tribunal.

Nous avons aussi enquêté sur l'argent du pétrole. Une manne pour le clan du dictateur qui a notamment servi à acheter des propriétés de luxe en France et un peu partout en Europe. Les ouvriers du pétrole avaient découvert des détournements de fonds, ils ont protesté. Pour les faire taire, la police a ouvert le feu, faisant des dizaines de morts.

Reportage au cœur de l'un des États les plus autoritaires et méconnus de la planète.
Retour à la navigation