Enquêtes criminelles

Affaire Hélène Pastor : trahison familiale à Monaco / Affaire Staub : marché conclu
Durée : 1h 49min
Affaire Hélène Pastor : trahison familiale à Monaco
Le 6 mai 2014, aux alentours de 19 heures, Hélène Pastor, une milliardaire monégasque de 67 ans, quitte l'hôpital de Nice où elle est venue rendre visite à son fils. Sur le parking, sa voiture essuie des tirs de fusil de chasse. Touchés à bout portant et grièvement blessés, Hélène Pastor et son chauffeur Mohamed Darwich décèderont tous les deux quelques jours plus tard.
Pour la police judiciaire de Nice, une enquête hors norme débute. Le retentissement médiatique est tel que la pression sur leurs épaules est énorme. Très rapidement, grâce aux caméras de surveillance et à de multiples indices semés sur leur parcours meurtrier, le tireur et un complice sont interpellés. Seulement, ils n'auraient pas agi seuls. Qui avait intérêt à faire taire la riche héritière et pourquoi ?
À Monaco, personne n'imagine alors qu'un proche parent pourrait être à l'origine d'un tel drame. Pourtant, le commanditaire serait Wojciech Janowski. Depuis 28 ans, il partage la vie de Sylvia, la fille aînée d'Hélène Pastor. Pour 140 000 euros, il aurait demandé à son coach sportif de recruter des tueurs pour exécuter sa belle-mère. Cette révélation sonne comme un coup de tonnerre. Et ce ne serait pas l'unique secret du gendre...

Affaire Staub : marché conclu
Fréjus, 30 septembre 2003. Rita Hug découvre son mari gisant dans une mare de sang. Martin Staub, un riche homme d'affaires suisse de 51 ans, a eu le crâne défoncé avant de mourir étranglé. Sur place, les policiers ne trouvent aucune trace d'effraction et aucun objet n'a été volé : l'hypothèse du cambriolage est donc écartée. Il semble que Martin Staub connaissait son agresseur et lui a ouvert la porte volontairement.
Interrogée, la femme de la victime affirme avoir rendu visite à une amie dans l'après-midi avant de rentrer chez elle et de découvrir la scène de crime. Les policiers n'ont aucune raison de douter de son témoignage, d'autant qu'elle formait avec son mari un couple heureux, épanoui, à la réputation irréprochable.
Seulement, l'autopsie révèle que le crime a eu lieu vers midi. Une information capitale qui ne colle pas avec la version de Rita Hug sur cette journée fatidique...
Retour à la navigation