Enquêtes criminellesAffaire Mathieu Buelens : un gendarme au-dessus de tout soupçon / Affaire François Darcy : assassin ou miraculé ?

1h 49min
Affaire Mathieu Buelens : un gendarme au-dessus de tout soupçon
Le samedi 26 juin 2012, à Barbézieux près d'Angoulême, l'immense bâtisse de la famille Tavernier est en feu. Sur place, les secours découvrent une scène d'horreur : le corps sans vie de Claude Tavernier gît au milieu de sa salle à manger. Et ce ne sont pas les flammes qui l'ont tuée. Avant de mourir, la riche veuve a subi un véritable calvaire : bâillonnée avec de l'adhésif, elle a reçu 42 coups de couteau. Dans la commune les habitants sont sous le choc. À 83 ans, cette grand-mère, catholique fervente, très proche de ses petits-enfants, était encore très active et donnait tout son temps et son argent aux autres.
Alors qui a pu commettre un tel crime ? Au départ tout laisse penser à un cambriolage qui aurait mal tourné. Car avant d'être incendiée, la demeure a été fouillée. La télévision, les objets précieux, la carte de crédit, même la voiture ont disparu ! Pendant des mois, les gendarmes vont exploiter cette piste... mais en vain. Face à ce crime « parfait », l'affaire aurait pu en rester là. Mais c'est sans compter sur un incroyable coup de théâtre : le soir du drame, vers 20h, un témoin a aperçu un jeune homme qui sortait de la résidence de la victime. Et il y a un détail qui l'a interpellé : le mystérieux individu portait un polo bleu clair, un polo de la gendarmerie !
Les enquêteurs sont stupéfaits. Claude Tavernier aurait-elle été tuée par l'un des leurs ?

Affaire François Darcy : assassin ou miraculé ?
Saint-Lambert-des-Bois. Samedi 26 février 2012. Il est 23 heures quand un homme passe un coup de fil à la gendarmerie. Son nom : François Darcy. Il explique qu'il s'est arrêté, avec sa femme, sur le bord d'une petite route et lorsqu'il est sorti de sa voiture, un inconnu lui a tiré une balle dans le dos. François Darcy raconte qu'il s'est évanoui et quand il a repris ses esprits, sa voiture brûlait avec sa femme à l'intérieur. Dès l'arrivée des secours, François Darcy est conduit à l'hôpital. La balle est retirée de son omoplate gauche. La voiture a fondu... et avec elle, le corps de Sylvie, sa femme, la mère de ses deux enfants. Le mari est anéanti d'autant que le drame intervient alors le couple passait un week-end en amoureux dans la vallée de Chevreuse, pour fêter leurs dix ans de mariage.
Même s'il a reçu une balle, les gendarmes doutent du surprenant récit livré par Darcy. Dans cette commune tranquille, difficile d'imaginer un tel guet-apens. Et puis l'autopsie est formelle : Sylvie était déjà morte lorsque l'incendie a éclaté. Pire : François Darcy a des résidus de poudre sur les mains ainsi que des traces d'huile végétale, un accélérateur de feu. Cerise sur le gâteau : malgré les apparences, les relations au sein du couple étaient très tendues. Sylvie qui faisait bouillir la marmite envisageait même de quitter son mari.
François Darcy aurait-il méticuleusement préparé un scénario époustouflant pour éliminer son épouse : tuer sa femme et se faire passer pour une victime en se tirant dessus ? L'hypothèse est séduisante seulement il y a un problème : les enquêteurs ont ratissé la scène de crime, ils n'ont jamais retrouvé d'arme... Et surtout, comment l'auteur présumé aurait-il pu se tirer lui-même une balle dans le dos ? Soit François Darcy est une victime miraculée, soit ils ont affaire à un meurtrier démoniaque...

Émission déconseillée aux moins de 10 ans.

Votre soirée

Autres affaires

Enquêtes criminelles
Enquêtes criminelles poursuit son travail d'investigation dans les méandres du passé, avec toujours plus de faits divers marquants et d'enquêtes inédites. Chaque semaine, Nathalie Renoux ouvre deux dossiers marquants d'envergure nationale ou internationale. Retraçant l'affaire à l'aide d'images d'archives, elle questionne les protagonistes des faits.
Prochaine diffusion mercredi 24/01 à 21h00 sur W9