Enquêtes criminellesAffaire Philippe Bertrand : une veuve trop joyeuse ? / Le quatuor diabolique : l'affaire Joël Deprez

1h 57min
Affaire Philippe Bertrand : une veuve trop joyeuse ?
Philippe Bertrand, dit Bill, un menuisier vosgien de 52 ans, a enfin trouvé l'amour avec Sonya, 46 ans, qui vit à Madagascar. Les amoureux se sont rencontrés sur Facebook et Bill s'est tout de suite laissé séduire par les mots de la belle Malgache : « Si j'ai la mer comme encrier, la terre comme papier, y'aura jamais assez de place pour te décrire combien je t'aime ». Bill s'envole une première fois pour Madagascar, rencontre Sonya en chair et en os et l'épouse dans la foulée, une semaine plus tard. En un rien de temps, Bill liquide son affaire et rassemble 200 000 euros. Ses amis le mettent en garde : cette love story soudaine semble trop belle pour y croire, mais le menuisier ne veut rien entendre. En mars 2014, il quitte donc son village pour Antananarivo, la capitale malgache. Mais en décembre 2014, quelques mois seulement après son arrivée, Bill n'est plus joignable par téléphone. En revanche, le quinquagénaire donne parfois des nouvelles sur Facebook. Inquiets, ses amis décident de le rejoindre à Madagascar pour s'assurer que tout va bien. Mais une fois sur place, pas de Bill : c'est Sonya qui les accueillent tout sourire. La jeune femme explique que son mari est parti régler quelques affaires, de l'autre côté de l'île. Qu'à cela ne tienne, elle propose alors aux Vosgiens de jouer les guides touristiques. Sur les vidéos du voyage, Sonya danse et s'amuse de bon cœur avec les amis de son époux. Mais les proches de Bill n'en oublient pas pour autant l'objectif du séjour : retrouver leur ami. Dans leurs recherches, ils passent par l'Ambassade de France et apprennent une terrible nouvelle : leur ami est mort depuis plusieurs semaines… Alors, que s'est-il passé ?

Le quatuor diabolique : l'affaire Joël Deprez
5 février 2000, Éragny-sur-Oise en région parisienne. À la nuit tombante, deux chasseurs découvrent le corps en partie calciné d'un homme couché face contre terre. La victime s'appelle Joël Deprez, un déménageur de 38 ans, père de famille sans histoire de Franconville. Sa femme avait signalé sa disparition dix jours plus tôt. Face aux enquêteurs de la brigade criminelle de Versailles, Nathalie Deprez a dressé un portrait peu flatteur de son mari : un homme alcoolique et violent. L'autopsie et les prélèvements pratiqués sur le cadavre ont permis d'établir que Joël Deprez était encore vivant lorsqu'il a été carbonisé. Des traces d'essence ont été relevées sur le corps. Plus étrange encore, les examens démontrent la présence d'une faible dose d'anxiolytique dans l'estomac du cadavre. Le mystère s'épaissit quand le véhicule du défunt est retrouvé à Épinay-sur-Seine, soit à plus de 25 kilomètres du lieu de la découverte du corps. Très vite les policiers sont intrigués par Nathalie Deprez, la veuve. Ils découvrent que cette femme leur a menti. Joël était en fait un bon père de famille, un mari attentif, un employé sérieux. L'enquête progresse et l'on ne tarde pas à découvrir que l'homme que tout le monde surnommait « Bourvil » pour sa bonhommie a en réalité été la victime d'un quatuor diabolique.

Émission déconseillée aux moins de 10 ans.

Votre soirée

Autres affaires

Enquêtes criminelles
Enquêtes criminelles poursuit son travail d'investigation dans les méandres du passé, avec toujours plus de faits divers marquants et d'enquêtes inédites. Chaque semaine, Nathalie Renoux ouvre deux dossiers marquants d'envergure nationale ou internationale. Retraçant l'affaire à l'aide d'images d'archives, elle questionne les protagonistes des faits.
Prochaine diffusion mercredi 25/04 à 21h00sur W9