Enquêtes criminellesAffaire Weber : vengeance à coups de marteau / Affaire Laurent Ségalat : un suspect idéal

1h 43min
Affaire Weber : vengeance à coups de marteau
Sarreguemines dans le département de la Moselle, dans la nuit du 4 décembre 2013, la vie de Déborah Houpin, 23 ans, va basculer. La jeune femme est enceinte et ne se sent pas bien. Elle a des contractions. Inquiète, elle essaie de joindre Carmelo, son compagnon, mais en vain. Le jeune homme travaille dans la principale entreprise de la région. Il doit quitter son poste vers 22 heures et d'habitude il n'est jamais en retard. C'est alors que l'homme lui envoie un SMS : « J'arrive mon cœur, je t'aime fort ». Mais à mesure que les heures passent, l'inquiétude de Déborah va se transformer en descente aux enfers... car en cette nuit de décembre, son compagnon qui, le matin même, la couvrait de mots d'amour, ne rentre toujours pas et va même lui adresser des SMS de plus en plus étranges : « Il faut qu'on parle », puis « Je ne suis pas prêt pour ça, j'ai bien réfléchi, je pars dans une autre région, j'ai trouvé un travail. » Déborah en est sûre, Carmelo ne peut pas être l'auteur de ces textos, il a dû lui arriver quelque chose de grave. Et 4 jours plus tard, sur une aire de stationnement, un promeneur découvre le corps de Carmelo. Rapidement, l'enquête va désigner un suspect, un collègue de travail de Carmelo qui se trouve être l'ex-compagnon de Déborah...

Affaire Laurent Ségalat : un suspect idéal
9 janvier 2010, à Lausanne en Suisse. Il est 21h16 lorsque le téléphone retentit au centre de secours du Samu local. À l'autre bout du fil, un homme paniqué, il est français et s'appelle Laurent Ségalat. Il explique qu'il est venu rendre visite à la femme de son père, Catherine Ségalat, 66 ans, et qu'en entrant chez elle il l'a découverte gisant dans une mare de sang, au pied de l'escalier de l'entrée. Tout laisse penser à une banale chute, mais quand les secours arrivent sur place, ils remarquent plusieurs choses étranges : le corps semble avoir été déplacé, le sol de l'entrée a été nettoyé et des gouttes de sang perlent le long des murs. Une enquête est ouverte pour déterminer les causes exactes du décès.
Catherine Ségalat est-elle simplement tombée dans les escaliers ? Et si cette chute n'était pas accidentelle ? S'agit-il d'un assassinat ? Très vite, pour les enquêteurs suisses, un homme va faire figure de suspect idéal...

Émission déconseillée aux moins de 10 ans.

Votre soirée

Autres affaires

Enquêtes criminelles
Enquêtes criminelles poursuit son travail d'investigation dans les méandres du passé, avec toujours plus de faits divers marquants et d'enquêtes inédites. Chaque semaine, Nathalie Renoux ouvre deux dossiers marquants d'envergure nationale ou internationale. Retraçant l'affaire à l'aide d'images d'archives, elle questionne les protagonistes des faits.
Prochaine diffusion mercredi 28/02 à 21h00 sur W9