Enquêtes criminellesSpéciale - Affaire Maëlys: et si le suspect était un tueur en série ?/Affaire Evelyne Boucher: au-dessus de tout soupçon

2h 5min
Spéciale - Affaire Maëlys : et si le suspect était un tueur en série ?
La fête s'est arrêtée à 2h47. Maëlys, une petite fille de 9 ans, a disparu alors que la soirée de mariage battait son plein, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, dans la nuit du 26 au 27 août 2017.
Les gendarmes arrivés sur place lancent les premières recherches et, malgré un important dispositif, l'audition de deux cent dix personnes et une quarantaine de domiciles perquisitionnés, aucun signe de vie de la fillette. Sa trace se perd à l'entrée du parking de la salle des fêtes. Elle a probablement dû monter à bord d'une voiture. Alors qui a enlevé Maëlys et pourquoi ?
Rapidement, un homme présent au mariage va se trouver dans le collimateur des enquêteurs : Nordahl Lelandais, un ancien militaire et maître-chien de 34 ans. Il a été vu par de nombreux témoins durant la soirée, parlant à la petite fille. Sur le tableau de bord de sa voiture, une trace ADN de la petite Maëlys est retrouvée. Pire, une voiture qui ressemble à la sienne a été filmée par des caméras de surveillance à la sortie de la ville avec une silhouette qui pourrait être celle de Maëlys, assise sur le siège passager. Pour le procureur, Nordahl Lelandais aurait enlevé et tué la fillette. Le 20 novembre 2017, il est mis en examen. De son côté, l'homme nie toute implication.
Mais l'affaire n'est pas terminée, loin de là ! Un mois plus tard, le suspect va faire l'objet d'une nouvelle mise en examen dans le cadre d'une autre affaire de disparition. Cette fois, il s'agit d'un militaire de 23 ans, le caporal Arthur Noyer, qui s'est volatilisé depuis le 12 avril 2017 à la sortie d'une boîte de nuit. Le jeune homme aurait été aperçu pour la dernière fois faisant du stop dans les rues de Chambéry. Or, son portable et celui de Nordahl Lelandais bornent au même moment, à deux reprises au cours de la soirée, à deux endroits de la ville. Nordahl a-t-il pris le caporal en stop ? Que s'est-il passé ensuite ?
Ce soir, « Enquêtes Criminelles » fait le point complet sur l'affaire Maëlys et tente de répondre à cette question désormais sur toutes les lèvres : le principal suspect est-il un tueur en série ?

Affaire Evelyne Boucher : au-dessus de tout soupçon
Décembre 1987, dans un petit village du Gard, un chasseur découvre le corps d'Evelyne Boucher, une lycéenne de 16 ans, violée et tuée d'une balle de 22 long rifle. La jeune fille a disparue la veille après avoir pris le bus scolaire pour rentrer chez elle. Quatre jours plus tard, un détail interpelle les enquêteurs : un jeune homme du quartier a retrouvé une boucle d'oreille à 200 mètres de la maison d'Evelyne. Pour les policiers, une question s'impose : et si son assassin était un voisin ?
A partir de cet instant, chaque habitant du quartier devient un suspect potentiel et parmi eux, il y a un chauffeur routier qui a par le passé déjà été condamné pour des affaires de mœurs. Seulement son groupe sanguin ne correspond pas à celui de l'homme qui a laissé son sperme sur la scène de crime. L'enquête repart à zéro. Tour à tour, on soupçonne les tueurs en série Michel Fourniret et Roberto Succo, qui auraient pu se trouver dans le département à cette date. Sans résultat.
L'enquête va durer plus de dix-neuf ans et c'est un extraordinaire concours de circonstances qui va permettre d'élucider le meurtre...

Émission déconseillée aux moins de 10 ans.

Votre soirée

Autres affaires

Enquêtes criminelles
Enquêtes criminelles poursuit son travail d'investigation dans les méandres du passé, avec toujours plus de faits divers marquants et d'enquêtes inédites. Chaque semaine, Nathalie Renoux ouvre deux dossiers marquants d'envergure nationale ou internationale. Retraçant l'affaire à l'aide d'images d'archives, elle questionne les protagonistes des faits.
Prochaine diffusion mercredi 21/02 à 21h00 sur W9