Le 1245 Assistants parlementaires : le modem dans la tourmente

28s
Les soupçons d'emplois fictifs d'assistant parlementaire européen gagnent le Modem. Cette semaine, la justice a reçu le signalement de l'ancien assistant de Jean-Luc Bennahmias. Il dit ne jamais avoir travaillé ailleurs qu'au Modem alors même qu'il était payé par le Parlement européen. Une affaire qui pourrait être embarrassante pour François Bayrou, garde des sceaux, en charge de la loi sur la moralisation de la vie politique. Seule une mise en examen justifierait sa démission.