Le 1245La SNCF conteste toute désorganisation

32s
En ce week-end de Noël, des passagers sont restés bloqués dans certaines gares parisiennes, notamment celle de Bercy hier. Des voyageurs ont du attendre plusieurs heures avant d'accéder à des trains bondés. La SNCF réagit en affirmant que la situation était effectivement difficile sur certaines lignes, hier, celles où aucune réservation n'est obligatoire. Mais la compagnie a nié toute politique de sur-réservation, toute désorganisation et chiffré à 2.500, seulement, le nombre de passagers touchés par la pagaille.