Le 1945 Michel Mercier : nommé au Conseil constitutionnel et épinglé

21s
L'ancien ministre de la justice vient d'être nommé au Conseil Constitutionnel, et il est visé par des soupçons d'emplois fictifs. Le sénateur centriste aurait employé une de ses filles en tant qu'assistante parlementaire, alors que cette dernière résidait en Angleterre. Michel Mercier s'est défendu en affirmant que sa fille l'avait secondé sur des dossiers culturels.