Le 1945BNP Paribas visée par une plainte pour complicité de génocide

31s
Trois associations de défense des droits de l'homme ont décidé d'attaquer BNP Paribas. Le motif : complicité de génocide, de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre au Rwanda. Elles accusent la banque d'avoir débloqué en 1994 des fonds qui ont servi au financement de livraisons d'armes au gouvernement en plein génocide rwandais.