Le 1945La justice saisit 2 millions d'euros au Rassemblement national

25s
En France, la justice a tranché sur le cas des Eurodéputés présumés fictifs du Rassemblement national, ex-Front National, employés entre 2009 et 2017. Une somme de 2 millions d'euros d'aide publique sera saisie. Les dirigeants du parti qui risque la cessation de paiement, crient à l'assassinat politique. Sur twitter, Marine Le Pen estime que les juges appliquent la peine de mort. Elle va faire appel de cette décision.