Le 1945Un instituteur accusé de viol dénonce une erreur judiciaire

2min
Un instituteur accusé de viol d'une élève de 4 ans, clame son innocence et crie à l'erreur judiciaire. Il a été mis en examen et incarcéré avant d'être remis en liberté en mars dernier, les enquêteurs ayant découvert que l'ADN retrouvé n'était pas le sien, mais celui d'un membre de la famille de la petite victime. L'enseignant veut être blanchi.