Le 1945Vendin-le-Vieil : le ras-le-bol des surveillants de prison

40s
Les gardiens de prison en colère, au lendemain de l'agression de quatre agents par un détenu radicalisé à Vendin-le-Vieil. Des rassemblements spontanés ont eu lieu devant de nombreux établissements aujourd'hui dans l'objectif d'obtenir plus de moyens et la construction d'établissements de très haute sécurité pour les détenus radicalisés.