Les magnifiques

Documentaire
Durée : 51min
L'incroyable épopée de cinq personnages hauts en couleur, tous venus d'Afrique du Nord et qui ont révolutionné la pop française des années 60 à 80.
Le visage le plus connu est celui d'Enrico Macias, première pop-star pied noir depuis 55 ans et dont les chansons ont trusté les hit-parades, faisant de lui une vedette internationale.
Le patriarche, c'est le comédien et humoriste Robert Castel. Il a ensoleillé les plus grandes comédies françaises avec son personnage de méridional grognon mais attachant. Premier acteur à l'accent 200 % pied-noir depuis 60 ans.
Le sage, c'est Régis Talar. Dans la production de disques depuis 1962, il a fait ses armes chez Barclay. Puis il a créé Tréma en 1969, le label indépendant qui a fait de Sardou une star. On lui doit également le plus gros tube français de l'histoire : « Comme d'habitude » de Claude François et ses milliers de reprises à travers le monde.
Le rebelle, c'est Philippe Clair. Réalisateur de films, il a fait débuter les Charlots, Richard Anconina, Aldo Maccione et… Jerry Lewis. Ses films, aux titres improbables (Tais-toi quand tu parles, Rodriguez au pays des merguez), ont attiré des millions de spectateurs dans les années 70 et 80.
Et enfin le benjamin, Norbert Saada. Chez Barclay dès le début des années 60, il a sorti des albums pour Jacques Brel, Hugues Aufray, France Gall et Charles Aznavour, avant de se lancer, la décennie suivante, dans la production cinéma. D'abord avec Sergio Leone, puis avec Alain Delon, Michel Audiard et Lino Ventura. Il a présenté les Beatles à Brel, Gabin à Leone…
Partis de rien mais non sans rien, ils se sont vus... En haut de l'Affiche !
Retour à la navigation