Capital

Saint-Tropez, Saint-Jean-de-Monts : le business en or des stations balnéaires

Durée : 1h 50min
Ce sont des villes qui fleurent bon le soleil et les vacances. Aussi célèbres en France qu'à l'étranger, symboles de l'art de vivre et du luxe à la française.

Comment Saint-Tropez (Var), petit village de pêcheurs, est-il devenu une marque internationale qui rapporte des centaines de milliers d'euros chaque année à la commune ?
Espadrilles, maillots de bain et même boissons, le label « St-Trop' » fait vendre ! Et de nombreux entrepreneurs misent tout sur cette marque pour faire des affaires.

Saint-Jean-de-Monts, en Vendée, c'est l'anti Saint-Tropez. Une destination populaire et familiale devenue, en vingt ans, la première station balnéaire de tout l'ouest de la France ! L'été, la petite bourgade de 8 000 habitants se transforme en immense ville de 130 000 personnes. Du jamais vu sur l'Atlantique : 49 campings qui se livrent une concurrence acharnée, 15 hôtels, 9 villages vacances, 43 aires de campings cars et 10 000 résidences secondaires, n'en jetez plus ! Derrière tous ces établissements, des entrepreneurs qui attendent le touriste avec impatience. Mais aussi la mairie qui fait tout pour développer l'attractivité de la station. Car le chiffre d'affaires lié au tourisme avoisine les 500 millions d'euros. Mais le jackpot de la station, c'est le feu d'artifice du 14 juillet : une dépense de 20 000 euros pour des retombées financières dix fois plus élevées pour les commerçants.
Enfin, il y a un endroit stratégique où tous les vacanciers vont passer pendant leurs vacances : c'est l'hypermarché. Quelles stratégies met-il en œuvre pour doper ses ventes pendant cette période estivale cruciale pour lui ?
Retour à la navigation