Fermer la publicité

Enquêtes criminellesAffaire Harmonie Marin : le tueur trahi par un SMS / Affaire Leulmi : séducteur ou prédateur ?

1h 44min
Affaire Harmonie Marin : le tueur trahi par un SMS
Fécamp dans le département de la Seine Maritime, le 19 mars 2013. Il est 22h45 quand Régis Marin et sa femme Isabelle sont réveillés par la sonnerie glaçante du téléphone. Harmonie, leur fille de 25 ans, infirmière de profession, vient de mettre fin à ses jours. Immédiatement, Régis court chez sa fille, qui habite à deux pas et trouve son gendre, Bruno Laffilay, en larmes, en train de fumer une cigarette dans le garage avec son frère. Ensemble, ils appellent les secours. D'après les policiers arrivés sur place, la jeune femme s'est étranglée avec un fil électrique. La thèse du suicide est d'ailleurs confirmée par une autopsie quelques jours plus tard. Seulement, les parents d'Harmonie ne croient pas à cette version des faits. Harmonie était la joie de vivre incarnée, elle venait d'acheter une maison et son métier d'infirmière la passionnait. Et puis, plusieurs éléments les chiffonnent. Il n'y avait pas d'escabeau ou de tabouret pour se suspendre à la poutre. De plus, le fil électrique aurait dû céder sous le poids de la victime. Mais pour la justice, l'affaire est classée. Les parents d'Harmonie Marin sont alors convoqués au commissariat pour récupérer les affaires personnelles de leur fille. Parmi elles, son téléphone portable. Et c'est ce téléphone qui va finalement révéler la clé de l'énigme. En épluchant les SMS, la mère d'Harmonie va découvrir tout un pan de la vie de sa fille qu'elle ne connaissait pas. Elle mène alors une véritable contre-enquête et inlassablement, à chaque découverte, elle adresse chacune de ses conclusions au juge d'instruction. Après presque une année de combat, elle obtient gain de cause : une information judiciaire pour meurtre est ouverte. Au terme d'une longue et méticuleuse enquête, l'effroyable vérité va surgir ! Le tueur était en réalité très proche de la victime...

Affaire Leulmi : séducteur ou prédateur ?
C'est certainement l'affaire la plus incroyable de ces dix dernières années qui a été récemment jugée devant la cour d'assises de Versailles. Dans le box, un jeune homme de 34 ans qui a été surnommé le « Barbe Bleue » de l'Essonne par la presse : Jamel Leulmi.
Accusé d'assassinat, de tentative d'assassinat, de vol et d'escroquerie à l'assurance, le beau garçon musclé au crâne rasé clame son innocence et se dit victime d'un malheureux concours de circonstances. Face à lui, ses accusatrices : la mère de sa première femme Kathlyn qui a trouvé la mort suite à un accident de vélo en 2007 et Julie Derouette, une jeune mère célibataire qui, elle aussi, a été victime d'un accident de la route en 2009 dont elle a réchappé miraculeusement. Deux femmes qui sont tombées, toutes les deux, folles amoureuses de Jamel et qui ont accepté de signer des contrats d'assurances vie à hauteur de plusieurs millions d'euros avec comme seul bénéficiaire celui qu'elle pensait être leur prince charmant. Le coup de foudre, le grand jeu, la demande en mariage, la signature de 5 contrats d'assurance, et un accident de la route, à chaque fois, le mode opératoire de Jamel Leulmy est identique.
Alors le beau séducteur est-il un assassin doublé d'un escroc ou un don juan victime de sa passion pour les femmes ?

Émission déconseillée aux moins de 10 ans.

Autres affaires

Enquêtes criminelles
Enquêtes criminelles poursuit son travail d'investigation dans les méandres du passé, avec toujours plus de faits divers marquants et d'enquêtes inédites. Chaque semaine, Nathalie Renoux ouvre deux dossiers marquants d'envergure nationale ou internationale. Retraçant l'affaire à l'aide d'images d'archives, elle questionne les protagonistes des faits.
Prochaine diffusion mercredi 06/09 à 21h00 sur W9