Enquêtes criminelles

Affaire Daval : un pacte familial ?
Durée : 1h 17min
28 octobre 2017, Gray, en Haute-Saône. Sans nouvelles de son épouse Alexia depuis plusieurs heures, Jonathann Daval contacte la police. La voix tremblante, il explique que sa femme est partie faire un jogging et qu'elle n'est pas rentrée à leur domicile. Quarante-huit heures plus tard, le corps sans vie d'Alexia est retrouvé en partie carbonisé dans la forêt. Durant les semaines qui vont suivre, Jonathann Daval va jouer le rôle du veuf éploré devant les caméras de télévision. Soutenu par la famille d'Alexia, le jeune homme semble dévasté par le décès de celle qui était son âme sœur. Tout le monde l'ignore, mais Jonathann Daval joue en réalité un double jeu. Après trois mois d'enquête, il est inculpé pour le meurtre de son épouse. En effet, les gendarmes ont découvert grâce à une balise GPS présente sur son véhicule, que le jeune homme s'était rendu sur le lieu où avait été déposé le corps d'Alexia. Face à ces preuves irréfutables, Jonathann Daval craque et avoue avoir tué sa femme accidentellement, après une dispute. Pour la famille de la victime, le choc est total. Celui qui apparaissait comme le gendre idéal les aurait donc manipulés depuis le début. Mais les proches d'Alexia ne sont pas au bout de leurs surprises. Le 4 juillet dernier, le juge d'instruction en charge de l'affaire convoque Stéphanie et Grégory Gay, la sœur et le beau-frère de la jeune femme. Jonathann Daval est revenu sur ses déclarations : il les accuse désormais d'être responsables de la mort de son épouse. Le principal suspect évoque le scénario d'un complot familial. Au cours d'une soirée raclette chez ses parents, Alexia serait devenue hystérique. Alors que Jonathann aurait tenté de la maîtriser, cette dernière l'aurait giflé et mordu avant de s'en prendre à sa propre sœur, Stéphanie. Involontairement, la jeune femme aurait ensuite bousculé son petit neveu, qui se serait ensuite réfugié dans la cuisine avec ses grands-parents. C'est alors que Grégory Gay serait intervenu et aurait étranglé Alexia. La famille aurait alors conclu un pacte macabre pour protéger le jeune père. Face à ces lourdes accusations, le couple Gay clame son innocence et assure que la fameuse raclette était une soirée « tout à fait normale ». Ils dépeignent Jonathann Daval comme un être machiavélique, un fin stratège. Alors qui dit vrai ? Pourquoi Jonathann Daval a-t-il subitement changé sa version des faits ? Serait-il en fait la victime d'un terrible pacte familial ?

Émission déconseillée aux moins de 10 ans.
Retour à la navigation